Panier
Wishlist
Account
In stock Non disponible

Lampe Amanita

Amanita FC23

449,00 CHF

FC23

Lampe en rotin. Trois possibilités d'éclairage. Monte deux ampoules basse consommation de 20 W 220 V maxi.

Diamètre (cm):  50.00
hauteur (cm):  60.00

La lampe Amanita des frères Campana est réalisée en moelle de rotin tressée, et sa forme rappelle l’allure élégante en parapluie du champignon homonyme. La moelle de rotin tressée crée un effet de grille, avec une myriade de petits passages de lumière adoucis par la couleur naturelle pâle et douce de cette matière. “ Amanita “ est équipée de deux ampoules qui permettent trois combinaisons lumineuses différentes. Dans chaque situation de lumière, les corps éclairants, qui se combinent avec le doux écran de la moelle de rotin, créent des effets de clair obscur sur les murs environnants du salon. (Alberto Alessi)

Avez-vous besoin de pièces de rechange?

Voir toutes les pièces de rechange
Fratelli Campana

The Designer

Fratelli Campana

Humberto Campana, avocat et Fernando Campana, architecte, travaillent ensemble à San Paolo depuis 1983 dans le secteur du design artistique. Ils sont arrivés sur le devant de la scène en 1989 avec l'exposition d'objets de décoration au titre provocateur "Gli inconfortabili" ("Les inconfortables"), destinés à devenir, plus que des objets fonctionnels, des objets politiques. A leur vision radicale contribue, l'utilisation de matériaux pauvres et de déchets industriels. Le "fait main" représente dans un pays pauvre la possibilité de rachat social. Leur but est toutefois de trouver une voie brésilienne au design, en évitant la colonisation européenne. En Italie, ils ont participé à l'exposition "Viaggio in Italia" ("Voyage en Italie"), à Abitare il Tempo de Vérone en 1994 et en 1995 à l'exposition organisée dans le consulat brésilien de Milan "Il Brasile fa anche design" ("Le Brésil fait aussi du design"). Ils ont projeté en 1997 des lampes pour O Luce. Ils apparaissent avec différentes pièces dans l'International Design Year Book de 1997, éditée par Philippe Starck. En 1998, le Moma de New York leur a consacré une exposition "Progetto 66" avec Ingo Maurer.