Panier
Wishlist
Account
In stock Non disponible

Décoration San Bambino

San Bambino MJ16 6

26,00 €

MJ16 6

Décoration en porcelaine. Décorée à la main.

Diamètre (cm):  6.70
hauteur (cm):  7.30

Protecteur des Fils de Dieu et des Hommes, on le fête tous les jours. - Marcello Jori

La tradition et une atmosphère magique ont été renfermées par Marcello Jori dans sa collection de décorations inspirées e par les célèbres oeufs bijoux réalisés à la cour des zars de Russie. Les décorations évoquent ce passé lointain dont elles conservent l'aspect artisanal, la qualité de la réalisation, la richesse du décor et le soin des détails. Des décorations recherchées pour offrir comme un don précieux, des objets uniques à  suspendre pour créer une atmosphère spéciale et ravissante. Les décorations Jori conservent et racontent une histoire : des personnages qui véhiculent la référence au monde de la littérature ou à l'imaginaire poétique de l'auteur.

Avez-vous besoin de pièces de rechange?

Voir toutes les pièces de rechange
Marcello Jori

The Designer

Marcello Jori

Marcello Jori est né à Merano le 12 décembre 1951. Il vit et travaille à Bologne. Jori, après avoir décroché son diplôme à la DAMS, démarre sa carrière d'artiste en 1977, qui le mènera à exposer dans des galeries d'art et des musées en Italie et à l'étranger. Dès la deuxième moitié des années Soixante-dix Jori fait ses premiers pas en partant de certaines prémisses conceptuelles, pour s'en détacher et abattre en pleine conscience, leurs aspects les plus froids et austères dans le but d'insuffler une nouvelle vie à l'oeuvre d'art. Il s'agit de travaux photographiques réalisés en reprenant certains chefs d'oeuvres du passé pour les interpréter littéralement : l'art est ainsi restitué au monde, l'artiste "redonne vie" aux tableaux et s'en imprègne en les reportant à la réalité. Et ainsi, une peinture abstraite qui évoque le crépuscule est exposée à la lumière et aux couleurs d'un crépuscule réel ("Tramonto sul mare" sur la mer au crépuscule, 1976). En 1979 Jori réalise son autoportrait, se plaçant en haut d'une échelle pour illustrer le saut de l'ange, œuvre à symbolique céleste, qui marque une nouvelle direction dans son parcours artistique, animé d'une nouvelle vivacité expressive qui l'accompagnera tout au long de la décennie suivante. C'est durant cette phase que l'expérience de la peinture devient centrale dans son évolution créatrice : ce sont alors les années des "écritures", mots tourbillonnants et fluctuants, suspendus entre l'espace physique et celui mental de l'artiste. Des mots qui sont, ensuite, emprisonnés dans les édifices polychromes des "Petits théâtres", architectures criardes en mouvement, qui annoncent les volumes des séries suivantes les "cristaux" et les "bijoux", petites géométries enchantées et kaléidoscopiques.